Cabane d’Arrioutort 1530m

Du beau temps, de la neige fraiche, pas de vent: journée idéale en perspective. Ce dimanche nous partons de Laruns pour la cabane d’Arrioutort.

Nous laissons la voiture sur un petit parking, en face du restaurant « l’Escapade » (anciennement « Youkoulélé »). Puis nous remontons la rue jusqu’à atteindre un camping. Juste après ce dernier, nous empruntons un pont et nous suivons le balisage GR de pays « Tour de l’Ossau ».
La première partie se fait sans neige, à travers un mauvais sentier, souvent humide et caillouteux, jusqu’à 800m environ. A partir de là, la neige, légère et poudreuse, recouvre progressivement la forêt.
A 1200m, une bonne couche de neige fraiche (40cm environ) dans laquelle on s’enfonce à chaque pas, commence à nous ralentir. Le cadre est idyllique et nous progressons comme dans une carte postale: sapins enneigés, cimes bien blanches ce détachant d’un ciel bleu pur.

A partir de la cote 1382m (voir carte IGN), nous longeons le ruisseau d’Arrec Béteret et les difficultés commencent car nous devons naviguer à vue, en longeant un ruisseau, avec de la neige jusqu’aux genoux, sur une pente marquée, tout en évitant de basculer dans le ruisseau dont les bords sont bien évidemment gelés. Heureusement, ce passage franchement pénible ne dure pas. La pente reste tout de même soutenue jusqu’au col (1521m) et mes raquettes commencent à « botter », jusqu’à devenir franchement lourdes.

Enfin au col, on en prend pleins les mirettes: vue magnifique sur L’Escala, le Pic Lasnères, la cabane d’Arrioutort et les crêtes de Barthèque. Les cuisses se sont reposées un peu, on repart pour la cabane, toute proche. Nous y mangerons, après une traversée du ruisseau un peu périlleuse.

Le retour, sur nos traces, est bien plus facile car la neige est davantage tassée. Pas de chance, mes raquettes bottent de nouveau et j’ai bien du mal à me séparer de la glace accumulée. On arrive sur Laruns à 15H30 avec la conviction d’avoir vécu une des plus belles sorties hivernales de notre vie.

La prochaine fois, on partira plus tôt pour se faire le Pic Lasnères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *