Le Teilhet 1287m, Casque du Lhéris 1595m

Le tour de la Bouche depuis Campan, avec en plus le passage par le Teilhet et le Casque du Lhéris.


Premier jour

Octobre et pourtant une météo digne d’une mois de juillet. Au départ de Campan nous prenons en direction du Teilhet. Quelques chasseurs attendent patiemment les sangliers. Nous atteignons sans difficulté le courtaou du Teilhet où nous passerons la nuit.

Après le pique nique au soleil, nous partons vers le Casque du Lhéris. En chemin, quelques cabanes en plus ou moins bonnes état. La montée au Casque contraste avec les pâturages rencontrés un peu pus bas: plus sec et plus caillouteux, un paysage de sud est.

Le retour permet de faire le plein d’eau et de bois. L’eau n’est pas facile à trouver dans ce secteur où beaucoup de sources sont taries. On peut en trouver à la cabane au pied du Casque de Lhéris (Ruisseau du Lhéris).

De retour au courtaou, le feux est lancé (un dedans, un dehors, la classe 😎 ). Après diner, petite balade autour du courtaou. Une magnifique pleine de lune nous permet même de nous passer des lampes frontales. On décide alors de monter le Teilhet dans ces conditions (les moutons s’en rappelleront). Pas facile de trouver le sommet parmi les chardons !

Deuxième jour

Après le petit déjeuner au soleil, nous partons en direction du col du Lhéris, puis nous nous enfonçons dans la forêt de Paillas. Pas mal de champignons, dont des pieds de moutons mais le timing est serré et la cueillette reportée.

Nous quittons la forêt au niveau de la cabane de Banios (très bonne état) et nous rejoignons le courtaou d’Ordincède. La pause de midi, bien méritée, puis on continue la boucle vers Campan. Attention à ne pas descendre trop tôt, bien regarder la carte. Le chemin est assez long, et sur certaine partie, pas très large. Finalement on arrive à Campan dans les temps (train à prendre).

Pour un weekend tranquille et pas trop sportif, on s’en sort avec 1600m de dénivelé et 9 heures de marche. Désolé Camille, la prochaine fois je ferai plus court. Et bravo, pour une reprise, t’as bien géré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *