Courtaou d’Ordincède 1324m

Du courtaou à volonté. Promenade facile … si pas trop de neige, ni de chien à porter ! Assez sportive pour nous donc.

Départ du pont de la Moulette (et non pas du mont de la poulette, facile celui-là :mrgreen: ).

Le sentier est entièrement balisé … mais avec 40 centimètres de neige le balisage n’est pas visible 😉 Jusqu’au courtaou d’Ordincède, aucune difficulté majeure, on monte en pente assez raide parfois, avec un peu de neige dès 900m.

Depuis le courtaou, sans raquette ça se complique car il faut rejoindre le cot de la Huste, qui est quand même à 1436m. Les lourds devants tassent la neige , moi, pas grand chose à faire, Bruno tasse déjà très bien… 🙂 , Camille n’a plus qu’à suivre nos traces.

Assez éprouvant, on déjeune sur le col. Un petit ricard à la neige pour prendre des forces 😉 (note pour la prochaine fois: prendre le ricard avec des stalagmites en morceaux, plus pratique que la neige).

On repart en direction du clot det Bilhé (1466m), nous suivons les traces d’un randonneur en raquette. Rencontre avec une autre troupe qui galère aussi dans la neige. Nous suivons le sentier qui passe sous le pène Lise.

Arrivés près du Hount de Coustats, chacun prend son brin de houx. Je suis lapidé (à la neige) lâchement pendant la cueillette 😯 .

Nous rencontrons un chien squelettique au niveau du courtaou de Pla. Après enquête, le chien s’appelle « Olon » (Olon gue auréye son nom complet 😆 ) et son maître (chasseur) la perdu depuis 6 jours. Ce dernier en a aussi perdu un autre, moins chanceux certainement…

Le chien n’avance pas, il est épuisé, apeuré et il faut parfois le porter pour traverser certain obstacle. Nous arriverons finalement à le rapporter chez lui, à La Séoubé. Après avoir été remercié chaleureusement, nous rentrons.

La balade aura finalement durée 5 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *