Les Rochers Blancs 2250m

Balade dominicale afin de profiter du beau temps, du cirque de Gavarnie, tout en restant loin de la foule. Impossible ? Pourtant, nous n’avons croisé personne ici !

Initialement, nous devions faire les Gabiétous par la vire de l’Escusana, mais les nuages sur les cimes et le vent violent au col des tentes, nous ont redirigé vers un endroit plus abrité: le sentier des Rochers Blancs.
Départ du village, en direction de la cabane de Pailla (sentier des Espuguettes), de la cabane trouvez un sentier, qui passe grosso modo sur la partie haute de la forêt (sud ouest, puis sud). Vers 1950m, il devient bien tracé, et alors qu’il s’oriente de plus en plus vers le sud, la vue grandiose sur le cirque se dévoile peu à peu.

On continue ainsi jusqu’à ce que le sentier soit coupé brutalement par un amas de roches blanches, quasi infranchissable à vue pour le novice.
A moins d’être un randonneur aguerri, mieux vaut sagement prendre quelques photos, retourner sur ses pas, trouver un emplacement idéal pour déjeuner, et y casser la croute « pénard » (la plus belle vue sur le cirque de Gavarnie, c’est ici).
Pour les autres, et par beau temps seulement (vous avez été averti), suivez le balisage (encore visible au moment où j’écris ces lignes) et progressez sur du très mauvais rocher jusqu’au pied d’une barre rocheuse.
De là, remontez celle-ci, puis bifurquez sur votre droite tout en suivant toujours le balisage. La partie casse gueule commence vraiment ici (oui, avant, c’était presque facile): la roche est polie, recouverte de gravillons, la pente est forte, la chute mortelle.
Tout va bien ? Bon, vous êtes donc un montagnard aguerri et vous venez de traverser les rochers blancs, bravo… mais si vous ne continuez pas jusqu’aux pics des Astazous, alors vous venez de faire tout ça pour rien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *